Aller au contenu
Accueil » Publications » Actions ODD4 » Journée inter­na­tio­nale de la paix sur Eco Radio

Eco Radio : Journée internationale de la paix

Regard croisé : de jeunes béninois et français donnent leur vision de la paix

Se rele­ver pour un monde plus équi­table et plus durable, tel était le thème de la jour­née inter­na­tio­nale de la paix qui a été célé­brée le 21 sep­tembre 2021. 

Pour célé­brer cette jour­née, les col­lé­giennes et col­lé­giens qui animent la webra­dio sco­laires Eco Radio ont recueilli les mes­sages de jeunes béni­nois avec l’aide de l’Agence pour la pro­mo­tion des Objectifs de Développement Durable et de Razak OBA, co-fon­da­teur des Citoyens de l’Anneau. Ils ont éga­le­ment réa­lisé un micro-trot­toir au col­lège Vincent Van Gogh.

Site de la webra­dio sco­laire Eco Radio

Interview de Mme Véronique ROGER-LACAN, ambassadrice de France auprès de l’UNESCO

A l’oc­ca­sion de cette jour­née inter­na­tio­nale célé­brée par les Nations-Unies, les col­lé­giennes et col­lé­giens qui animent la webra­dio sco­laire Eco Radio ont inter­viewé Mme Véronique ROGER-LACAN, ambas­sa­drice de France auprès de l’UNESCO.

Site de la webra­dio sco­laire Eco Radio

Véronique ROGER-LACAN

Un monde équi­table et durable est un monde qui pro­meut la paix.

MVéronique ROGER-LACAN

Lilou : Dans le thème de la jour­née inter­na­tio­nale de cette année, il est ques­tion de “se rele­ver pour un monde plus équi­table et plus durable”. Est-ce qu’un monde plus durable et plus équi­table per­met­trait d’a­voir plus de paix dans le monde ?

Oui, et oui, hélas. Je dis hélas parce que beau­coup semblent igno­rer cet impé­ra­tif d’a­voir un monde équi­table et durable. Et bien sûr, il per­met­trait d’a­voir plus de paix et plus de sta­bi­lité et plus d’é­quité dans le monde. Nous le voyons à l’Unesco. Notre but est de pro­mou­voir, après le désastre des deux der­nières guerres mon­diales et notam­ment de la deuxième Guerre mon­diale au début du ving­tième siècle, est de pro­mou­voir la connais­sance de l’autre, la com­pré­hen­sion de la culture des autres et la com­pré­hen­sion des éco­sys­tèmes, des zones de bio­sphère dans les­quelles vivent les uns et les autres, et de la rela­tion entre l’Homme et les éco­sys­tèmes dans les­quelles il vit, de pro­té­ger cette rela­tion. L’Unesco a un grand pro­gramme qui s’ap­pelle l’Homme et la bio­sphère. Il est connu sous son acro­nyme anglais Man and the Biosphere (MAB), dans lequel se sont recon­nus des zones dans le monde entier dans les­quels on voit que le l’Homme vit tota­le­ment en har­mo­nie avec la nature. J’ai visité, l’été der­nier, une zone de bio­sphère en France dans l’Audomarois qui est une zone de marais dans laquelle les com­mu­nau­tés, les fer­miers, les exploi­tants vivent en com­mu­nion totale le milieu dans lequel ils vivent et le pro­tègent. Donc oui, un monde équi­table et durable est un monde qui pro­meut la paix.

Louis : Comment la France s’en­gage-t-elle avec l’UNESCO pour la paix ?

La France s’en­gage pour la paix à tra­vers sa délé­ga­tion per­ma­nente donc mon équipe et moi même. Notre rôle est de tis­ser des liens avec toutes les équipes de tous les autres Etats membres. Parce que tant que cha­cun de nous, qui repré­sen­tons nos états, nous par­lons, négo­cions ensemble et bien ce sont autant de sujets sur les­quelles nous ten­tons d’é­vi­ter les conflits. Personnellement mon mode d’ac­tion est de tis­ser des liens humains, indi­vi­duels et de tra­vail avec cha­cun de mes homo­logues, cha­cun de mes inter­lo­cu­teurs. Bien que dans beau­coup de cas, et de plus en plus hélas à l’Unesco, nous ne sommes pas d’ac­cord sur beau­coup de prin­cipes ; notam­ment sur la mise en oeuvre de ses prin­cipes de mul­ti­la­té­ra­lisme et d’u­ni­ver­sa­lisme, car beau­coup d’États pro­meuvent le com­mu­nau­ta­risme c’est-à-dire que nous n’a­vons pas les mêmes valeurs. La pro­tec­tion indi­vi­duelle des droits et liber­tés fon­da­men­tales de l’Homme varie d’un état à l’autre et c’est bien ce que nous com­bat­tons. Mais voilà un petit peu com­ment nous essayons de pro­mou­voir la paix à l’Unesco.

Mon mode d’ac­tion est de tis­ser des liens humains, indi­vi­duels et de tra­vail avec cha­cun de mes homologues.

Véronique ROGER-LACAN

Écoutez l’intégralité de l’interview et découvrez les réponses de Mme Véronique ROGER-LACAN aux questions suivantes :

Louis : Pensez-vous que des conflits dans le monde sont liés à l’écologie ?

Lilou : Pensez-vous que l’Homme soit capable de faire la paix avec la nature ?

Lilou : Quels conseils don­ne­riez-vous à des jeunes qui vou­draient s’en­ga­ger pour la paix dans le monde ?

Ci-dessous un extrait du podcast :

L’interview complète sur Eco Radio :

Des extraits de l’interview sur ONU info :

Bulletin d’ONU info du 17 septembre 2021

Diffusion du micro-trot­toir réa­lisé au col­lège Vincent Van Gogh sur le thème de la paix. (3’30 – 4’48)

Magazine Escale du 17 septembre 2021

Magazine Escale consa­cré à la jour­née inter­na­tio­nale de la paix. L’émission est pré­sen­tée par Florence WESTERGARD et a été réa­li­sée à par­tir des élé­ments sonores four­nis par la webra­dio sco­laire Eco Radio.

Confiez-nous vos témoi­gnages, par­ta­geons nos expé­riences liées aux ODD

Toutes vos ini­tia­tives posi­tives nous inté­ressent et pas­sion­ne­ront à n’en pas dou­ter, d’autres Citoyens qui comme nous visent un ave­nir meilleur et durable 😍

À propos de l’auteur 

Plus de publi­ca­tions

Citoyen engagé pour construire le monde de demain avec les Citoyens de l’Anneau, le Comité 21 et le Partenariat Français pour l’Eau.
Enseignant de col­lège mobi­lisé pour l’Agenda2030 avec le réseau des écoles asso­ciées de l’UNESCO.

Étiquettes: